BOSNIE-HERZÉGOVINE

Vesna Puratic, experte confirmée en matière d’EFP auprès du ministère fédéral des affaires civiles, et Slavica Kupresanin, conseillère auprès du ministère de l’éducation de la République serbe de Bosnie, une partie du système fédéré du pays qui occupe 49 % de son territoire et accueille environ un tiers de sa population de 3,8 millions de personnes, reflètent la complexité – et les possibilités – de l’élaboration de politiques en matière d’EFP en Bosnie-Herzégovine.

Le système fédéré donne divers degrés d’autonomie aux cantons et aux régions du pays, notamment à la République serbe de Bosnie, ce qui signifie que différentes approches peuvent être adoptées en matière de développement de l’EFP.

D’après Vesna Puratic, qui a une vaste expérience en tant qu’enseignante dans des établissements d’EFP et des lycées ainsi qu’en tant que gestionnaire de projets pour des organisations internationales telles que Médecins sans Frontières et l’Organisation mondiale de la santé, le processus de Turin est une force unificatrice.

«Dans l’EFP, nous coopérons très bien au niveau professionnel, bien qu’au niveau politique les choses ne soient pas toujours si faciles», explique-t-elle.

«C’est la première fois que la Bosnie-Herzégovine mène sa propre évaluation, nous donnant ainsi davantage de responsabilité et nous permettant ainsi de nous approprier les résultats.»

Slavica Kupresanin rejoint son avis: «Le rapport rédigé dans le cadre du processus de Turin a souligné les faiblesses de l’EFP et ce que les autorités pédagogiques devraient faire pour parvenir à des améliorations.»

Parmi les principaux progrès accomplis dans la région au cours de ces deux dernières années figurent l’élaboration d’une stratégie 2016-2021 pour le développement de l’éducation et la rédaction, en cours, d’une nouvelle loi relative à l’enseignement secondaire. Des progrès ont également été observés en matière de perfectionnement professionnel continu des enseignants de l’EFP. En effet, 150 spécialistes ont suivi une remise à niveau à la faculté de construction mécanique de l’Université de Banja Luka.

Des évolutions ont été observées à travers le pays dans son ensemble, comme des travaux sur un cadre des certifications, une amélioration de la qualité de l’EFP conformément au cadre pour l’assurance de la qualité de l’Union européenne et l’introduction d’une auto-évaluation et d’une évaluation externe des établissements d’EFP. L’apprentissage entrepreneurial et l’innovation constituent également une priorité.

Événement important de ces deux dernières années, Prijedor (République de Bosnie-Herzégovine) a été certifiée comme ville favorable aux entreprises. Plusieurs incubateurs d’entreprises ont été mis en place et la coopération entre les établissements d’EFP et les entreprises de la ville s’est vue renforcée. Le développement de l’apprentissage entrepreneurial et le chemin parcouru en vue d’adopter une initiative relative aux PME («Small Business Act») figurent parmi les progrès accomplis .

Le taux d’inscription dans l’EFP est le plus élevé de la région avec 76 % d’étudiants de l’enseignement secondaire inscrits à des programmes de formation professionnelle.

«La coopération de l’ensemble des parties prenantes est nécessaire pour améliorer la politique visant à mettre en adéquation les inscriptions aux établissements d’EFP avec les besoins du marché du travail», souligne Vesna Puratic.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s